Avis de grand froid, ayez les bons réflexes !

Mis à jour le 17/01/2017 par Bérangère Barataud

Une vague de très grand froid implique des risques pour la sécurité et la santé, notamment chez les personnes les plus fragiles. Quels sont les risques de températures très basses ? Comment réagir à la maison, en extérieur et en voiture ? Suivez nos conseils pratiques !

Grand froid

Que risque-t-on en cas de grand froid ?

Lorsqu’il fait froid, le corps réagit pour produire plus de chaleur qu’il n’en perd et maintenir la température du corps à 37°C. Ainsi, le cœur s’accélère. Cette situation est donc particulièrement dangereuse pour les personnes âgées et les malades chroniques (maladies cardiovasculaires ou respiratoires).

Si le corps reste exposé au froid trop longtemps, sans parvenir à se réchauffer, la température corporelle s’abaisse progressivement. Au-dessous de 35°C, on parle d’hypothermie. Les signes sont des grelottements, une somnolence ou de la fatigue, de la maladresse (difficulté à parler normalement, à garder l’équilibre, à manipuler les objets…). Peut ensuite survenir une perte de connaissance, un coma, voire le décès de la personne en hypothermie.

Les gelures sont également à craindre. Il s’agit du gel de la peau au niveau des extrémités. Les doigts, orteils, oreilles, nez, joues deviennent rouges et douloureux, puis gris et indolores. Sans prise en charge, il existe un risque d’amputation.

Bon à savoir

Pour traiter des gelures superficielles : ne frottez ni ne massez la zone, mais réchauffez-la progressivement en utilisant la chaleur de la main ou de l’eau chaude (+/- 40°C). Evitez la chaleur directe qui peut brûler la peau. Une fois réchauffée, ne réexposez pas la zone au froid.

Si vous constatez ces signes sur vous ou chez une autre personne, appelez le 15. De même, si vous remarquez une personne sans-abri ou en difficulté dans la rue, appelez le 115.

Quel comportement adopter en cas de grand froid ?

Restez à la maison !

Si la vague de grand froid est prévue à l’avance par la météo, organisez-vous pour essayer de rester chez vous avec tout ce dont vous aurez besoin :

  • Stockez de l’eau et des aliments ne nécessitant pas de cuisson (risque de canalisations gelées ou de courant coupé) ;
  • Continuez de manger équilibré et ne consommez pas d’alcool. Contrairement à une idée reçue, l’alcool ne réchauffe pas. Par ailleurs, l’ébriété fait disparaître les signaux d’alerte liés au froid ;
  • Donnez de vos nouvelles à vos proches ou appelez les personnes seules ou particulièrement sensibles aux effets du froid. Si vous êtes isolé ou malade, faites-vous connaître auprès de la mairie de votre commune ;
  • Faites vérifier l’état de votre installation de chauffage et production d’eau chaude ;
  • Ne surchauffez pas votre logement. Il est conseillé de maintenir une température ambiante aux alentours de 19°C. Par ailleurs, ne bouchez pas les aérations et, même en cas de grand froid, aérez votre logement quelques minutes chaque jour (baissez ou coupez le chauffage pendant ce temps-là). Autre conseil si vous utilisez un chauffage d’appoint : ne le faites pas fonctionner en continu ;
  • Si vous suivez un traitement, prévoyez vos médicaments en quantité suffisante pour plusieurs jours ;
  • Prévoyez une radio fonctionnant sur piles ainsi que des piles de rechange pour pouvoir suivre les consignes des pouvoirs publics même en cas de coupure d’électricité.

S’il vous faut sortir

Couvrez-vous bien :

  • Superposez les couches de vêtements afin d’emprisonner la chaleur du corps ;
  • Portez sur le dessus un coupe-vent imperméable ;
  • Couvrez particulièrement les zones qui perdent facilement de la chaleur : tête, cou, mains et pieds ;
  • Portez de bonnes chaussures afin d’éviter les chutes sur sols glissants ;
  • Couvrez-vous le nez et la bouche pour éviter de respirer de l’air trop froid ;

Evitez de :

  • sortir votre bébé. Si vous ne pouvez pas faire autrement, habillez-le chaudement et couvrez-le le plus possible. Assurez-vous aussi qu’il puisse bouger pour se réchauffer ;
  • sortir le soir car le froid est encore plus intense ;
  • faire des efforts physiques.

Si vous devez prendre la voiture :

  • Prévoyez votre itinéraire et vérifiez la météo et l’état des routes sur le parcours ;
  • Assurez-vous du bon fonctionnement de votre voiture avant de prendre la route : niveau d’huile, batterie, éclairage, essence ;
  • Prévoyez un « kit grand froid » : couverture, trousse de secours, téléphone portable chargé, nourriture et boisson chaude dans un thermos ;
  • Prenez avec vous vos médicaments habituels au cas où vous seriez bloqué par la neige.

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*