Aliments difficiles à digérer ? Nos solutions…

Mis à jour le 20/08/2015 par Bérangère Barataud

Légumineuses, lait, graisses, piments… certains aliments ont la réputation d’être difficiles à digérer. Existe-t-il des moyens de les rendre plus digestes ? Quels sont les bons gestes à adopter pour favoriser la digestion ? Si certains repas vous restent sur l’estomac, suivez nos conseils !

aliments_digestion_221329816_web

Les fibres

Les fibres sont uniquement présentes dans les aliments d’origine végétale, produits à base de céréales, légumineuses, fruits, fruits secs et légumes.

Les + : Les fibres améliorent le transit. Il est impossible au système digestif de l’Homme de digérer entièrement les fibres, les intestins doivent donc fournir un effort particulier pour les évacuer et ce sont toutes ces contractions des muscles de la paroi des intestins qui facilitent le transit !

Les – : La digestion des légumes secs peut être difficile pour certaines personnes. Cela est dû à la forte teneur en fibres qu’ils contiennent qui peut irriter la muqueuse intestinale. Si vous souffrez de troubles digestifs suite à la consommation de légumes secs, ne les éliminez pas de votre alimentation mais suivez ces quelques conseils…

Nos conseils

  • Consommez-les en petites quantités, vous bénéficierez tout de même de leurs qualités nutritionnelles ;
  • Introduisez d’abord les lentilles dans votre alimentation, puis par la suite d’autres légumes secs plus riches en fibres ;
  • Mélangez les légumes secs à d’autres féculents (ex : purée de pomme de terre et lentilles corail / riz et pois chiches…) ;
  • N’hésitez pas à ajouter des légumes secs dans vos « soupes maison » ;
  • Si vous préparez vous-même les légumes secs, faites-les tremper au moins une nuit dans de l’eau (enlevez la peau des fèves) et cuisez-les deux fois dans des bains différents ;
  • Limitez les apports en matières grasses pour leur cuisson.

Le lait

Le + :
Les ferments lactiques utilisés pour la fabrication du yaourt sont des bactéries vivantes. De cette façon, elles participent à équilibrer la flore intestinale pour une meilleure digestion et à la rétablir en cas de troubles : diarrhée, prise d’antibiotique… C’est ce qu’on appelle l’effet probiotique !

Le – :
Certaines personnes digèrent mal le lait car leur intestin grêle ne fabrique pas suffisamment de lactase, l’enzyme qui dégrade le sucre du lait (le lactose) afin que le corps puisse l’assimiler. Cela occasionne des flatulences, des douleurs et des diarrhées.
Cette intolérance au lactose est plus présente chez les populations du Moyen-Orient, de l’Inde et de l’Afrique (50 à 80 % des individus) que chez les Européens (20 à 30 % des Français). Il existe différents niveaux d’intolérance qui vont de la possibilité de boire un verre de lait de temps en temps, jusqu’à la suppression totale de cette boisson.

Nos conseils

Conseils pratiques si vous êtes intolérant au lactose :

  • Si vous souhaitez quand même boire du lait, sachez qu’il existe du lait délactosé ;
  • Les fromages à pâte dure, pauvres en lactose, et les produits laitiers fermentés comme le yaourt sont généralement bien tolérés.
  • La tolérance au lactose peut être améliorée en consommant les aliments riches en lactose en une seule fois dans la journée et au cours d’un repas.

Les graisses

Les repas riches en lipides ralentissent la digestion. C’est la raison pour laquelle on se sent souvent lourd après avoir mangé des aliments frits.

Nos conseils

Pour faciliter la digestion, favorisez plutôt les modes de cuisson sains comme la vapeur, le wok ou les papillotes !

Les piments

Les piments contiennent de la capsaïcine, une substance qui faciliterait la digestion en stimulant les sécrétions digestives. Cependant, chez certaines personnes, les piments peuvent également provoquer une irritation des muqueuses digestives, des brûlures d’estomac, un reflux gastro-oesophagien, un syndrome du côlon irritable, voire des hémorroïdes.

Nos conseils

Si vous êtes sensible aux plats trop épicés, pensez au piment d’Espelette ! Ce produit AOC, originaire du Pays Basque, est plus doux que les autres variétés de piments. Il peut donc être consommé régulièrement sans risque d’irritation digestive !

Une bonne digestion ne dépend pas seulement des aliments…

Plusieurs facteurs peuvent influer sur la digestion :

  • Des facteurs psychologiques : peur, colère et stress émotionnel peuvent ralentir ou accélérer le passage dans l’estomac. Un repas détendu et paisible aidera la digestion à bien s’amorcer ;
  • L’activité physique favorise la digestion. Il est recommandé de faire 30 minutes de marche rapide par jour ou l’équivalent ;
  • La sieste améliorerait la digestion ;
  • Enfin, boire suffisamment et régulièrement permet d’améliorer le confort digestif.

Pour plus d’information :

Sources :

  • EUFIC
  • « Guide de la santé dans votre assiette », Que Choisir Ed., 2010.
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*