Potiron

potiron_218612017

Sa petite histoire

Le potiron est originaire d’Amérique tout comme les autres cucurbitacées (courge, courgette, citrouille…). La culture du potiron commença en Europe après que Christophe Colomb eut ramené des graines d’Amérique. Le terme potiron est apparu vers la fin du XVe siècle. Dans ses premières versions, le potiron avait une chair amère. Au fil du temps, la sélection a permis de la rendre plus douce et ainsi plus appréciable par les consommateurs. De nos jours, Halloween est l’occasion de mettre le potiron au menu… et pas seulement en décoration !

Sa composition nutritionnelle

Des caroténoïdes. Le potiron est riche en différents antioxydants de la famille des caroténoïdes, permettant de lutter contre le vieillissement cellulaire.

Des fibres. Le potiron renferme des fibres douces (pectine) qui stimulent le transit intestinal. D’un point de vue gastronomique, ses fibres apportent une texture veloutée aux soupes de potiron.

De l’eau. Comme tous les cucurbitacées, le potiron est riche en eau et faible en glucides ce qui lui confère une faible valeur calorique.

Des minéraux. Le potiron comporte du potassium en quantités intéressantes. Le potassium est nécessaire à l’hydratation des cellules, à la contraction des muscles, à la métabolisation des glucides et à la propagation de l’influx nerveux.

Pour 100 gCalories (kcal)Protéines (g)Glucides (g)Lipides (g)
Potiron cuit140,61,9<0,1
Potiron appertisé680,814,90,2
Soupe de potiron360,74,21,6

Sa saison

De septembre à décembre.

Bien le choisir

Un bon potiron doit être ferme et lourd. Son écorce doit être dure et nette : pas de tache ni de craquelure. Vendu en parts, le potiron doit avoir une chair orange vif, compacte et non fibreuse. Si vous optez pour les graines, achetez-les juste après la récolte, c’est-à-dire en novembre. Les graines perdent très rapidement leur fraîcheur et subissent un phénomène de rancissement : achetez-les sous vide les autres périodes de l’année.

Sa conservation

Le potiron se conserve pendant plusieurs semaines, dans un endroit frais et sec. Dans une cave, il peut même se conserver pendant plusieurs mois sans s’altérer ! Evitez de le conserver au réfrigérateur. En revanche si vous souhaitez garder les graines de potiron, conservez-les de préférence au réfrigérateur.
Pour congeler le potiron, coupez-le en morceaux puis enlevez les graines et les membranes. Faites cuire le potiron (à la vapeur ou au four), afin d’en retirer l’écorce. Vous pouvez ensuite le congeler, en morceaux ou en purée.

Sa consommation

Le potiron est principalement utilisé pour faire des soupes et potages onctueux. Sachez que le potiron se consomme également sous d’autres formes : en farce de raviolis, en tarte, en salade, râpé, en galette, en gâteau, en purée, en confiture, en chutney, en flan, en jus ou encore en glace !

Bon à savoir

Les graines de potiron ne sont pas en reste : elles comportent des protéines, des lipides de qualité ainsi que des minéraux. Vous pouvez les consommer natures ou grillées à la poêle pour profiter pleinement de leurs bienfaits !

Sources :

Nos idées de recettes avec le potiron

soupe_potiron_chorizo_225080974_web
Soupe de potiron et chorizo
27 octobre 2010 - Entrée, Plat +
tarte_sucree_potiron_221338009_web
Recette de saison
Tarte sucrée au potiron
04 septembre 2014 - Dessert +
muffin_potiron_chevre_66433180_web
Recette de saison
Muffins salés chèvre potiron
05 octobre 2014 - Amuse-bouche, Entrée +
verrine_potiron_bacon_web_150445397
Recette de saison
Verrines de velouté de potiron au bacon
15 décembre 2014 - Amuse-bouche, Entrée +
soupe_citrouille_potiron_60116539_web
Recette de saison
Soupe de citrouille au lait de coco et marrons
31 octobre 2016 - Entrée, Plat +