Des algues dans votre assiette !

Mis à jour le 01/08/2016 par Bérangère Barataud

Les algues sont très consommées dans les zones côtières du Japon, de la Chine et de la Corée, mais restent encore très peu connues en Europe. Pourtant, elles proposent des saveurs originales et variées, et renferment de grandes qualités nutritionnelles ! De plus, elles sont largement cultivées sur nos côtes bretonnes depuis les années 80. Alors n’hésitez plus, plongez...

algues

Les différentes algues

Les algues sont des légumes. Il existe près de 1000 variétés et bon nombre sont comestibles. Elles poussent et vivent dans l’eau salée, et sont récoltées en bateau ou à la main à marée basse. Vendues le plus souvent séchées, vous pouvez également les trouver fraîches ou en conserve.

  Les quatre variétés d’algues les plus souvent consommées sont les suivantes :
shutterstock_algues2_69730963Le nori (nom japonais), également nommé Sloke en Ecosse ou Laver au Pays de Galles. C’est l’algue la plus consommée au monde, celle qui entoure les makis japonais ! Elle possède un goût fort, proche de celui du thé fumé de Chine.
shutterstock_algues3_85719319La kombu. C’est une longue algue brune au goût légèrement sucré.
shutterstock_algues4_61304290Le wakame. Cette algue vert foncé développe une saveur très iodée. Elle est utilisée comme assaisonnement dans les plats mijotés et les soupes dont la fameuse soupe miso japonaise.
shutterstock_algues5_82626571Les algues vertes, appelées aussi laitues de mer ou herbes de mer. Elles proviennent essentiellement de Grande-Bretagne, Irlande, Scandinavie, et se caractérisent par une couleur très verte et un goût légèrement poivré. Elles se mangent crues en salade ou cuites en soupe.

Des valeurs nutritionnelles intéressantes !

Minéraux. En raison de leur développement dans l’eau salée, les algues sont riches en minéraux (notamment en calcium et en fer) et en oligo-éléments, plus particulièrement en iode. Ce dernier est indispensable à l’organisme car il permet la fabrication des hormones thyroïdiennes qui régulent le métabolisme de toutes les cellules. Prudence cependant, car un excès d’iode est dangereux pour la santé. Par conséquent, la teneur en iode des algues vendues dans le commerce est limitée à 600 mg/100 g de matière sèche.

Bon à savoir

Les algues sèches sont jusqu’à 10 fois plus riches en iode que les algues fraîches !

Fibres. Les algues sont riches en fibres solubles. Elles participent ainsi à augmenter la sensation de satiété et favorisent la digestion. Elles auraient également un effet bénéfique sur la transformation des lipides par l’organisme.

Graisses. Les algues ne contiennent qu’une faible quantité de lipides (graisses).

Protéines. Certaines algues, en particulier la spiruline et le nori, sont riches en protéines. La spiruline est d’ailleurs utilisée dans certains pays d’Afrique pour lutter contre la dénutrition des populations.

Vitamines. A, C, E et B12. Cette dernière est rare dans les aliments d’origine végétale, ce qui peut être intéressant dans le cadre d’un régime végétarien.

Bon à savoir

Les algues possèdent de nombreux atouts nutritionnels et ne présentent pas de danger pour la santé, mais attention tout de même à leur forte teneur en iode et en sodium. Elles sont à éviter en cas de régime pauvre en sel ou pour les personnes souffrant d’un trouble de la thyroïde. Prudence également, des études ont révélé que certaines variétés pouvaient contenir des métaux lourds. Il est notamment recommandé d’éviter les algues hijiki qui accumulent souvent de l’arsenic.

Comment cuisiner les algues ?

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour intégrer les algues à votre alimentation :

  • Manger asiatique, et en particulier japonais : makis, makis californiens, temaki, salade d’algues wakame, soupe miso… Ils comportent tous des algues, en quantités variables.
  • Saupoudrez d’algues séchées vos plats, soupes, préparations mijotées, bouillons, riz, pommes de terre, salades… Elles sont vendues dans les magasins asiatiques et les rayons « saveurs du monde » des supermarchés.

Zoom sur l’agar-agar

L’agar-agar est une substance obtenue à partir d’algues séchées, elle n’a pas de goût mais un important pouvoir gélifiant. Délayée dans l’eau, puis ajoutée à une préparation alimentaire, elle permet de réaliser des flans, aspics… Pour les personnes ne consommant pas de porc, l’agar-agar est une alternative intéressante à la gélatine (issue le plus souvent du porc, voire du bœuf). De plus, il favorise la digestion et l’élimination des toxines.

Sources :

Mots clefs

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
A lire aussi
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*