20 conseils pour un pique-nique réussi

Mis à jour le 06/06/2015 par Bérangère Barataud

La journée s’annonce radieuse, la famille et les amis sont là, votre panier est rempli de bonnes choses, vous êtes paré pour partir en pique-nique ! Mais attention, ce bon moment peut facilement être gâché par une intoxication alimentaire, un coup de soleil ou une piqûre d’insecte ! Alors, avez-vous vraiment tout prévu ? Suivez nos conseils pour un pique-nique idyllique !

Pique-nique

Le bon panier-repas

  • Afin de garantir un maximum de fraîcheur aux produits, préparez les aliments du pique-nique le jour même et essayez d’éviter les plus fragiles :
    • la viande, la volaille et le poisson
    • les charcuteries
    • les salades auxquelles on a ajouté de la mayonnaise
    • les préparations à base d’œufs (quiche, mayonnaise, œufs durs…)
    • les produits laitiers (lait, yogourt, crème…)
    • les desserts à la crème pâtissière…
  • Emballez ensuite soigneusement le repas dans des boîtes hermétiques ou du film alimentaire. Afin d’éviter la prolifération des bactéries, conservez vos produits et plats préparés au réfrigérateur jusqu’au dernier moment, puis placez-les dans une glacière avant des pains de glace pour conserver les aliments à une température de 4°C. N’espérez pas rafraîchir les aliments qui étaient à température ambiante, la glacière ne sert qu’à prolonger la fraîcheur obtenue par le réfrigérateur.
  • N’oubliez pas également de prendre des gourdes et bouteilles d’eau en quantité suffisante, surtout s’il fait chaud.
  • Une fois arrivé sur le lieu du pique-nique, placez la glacière à l’ombre. La fraîcheur des aliments est garantie tant qu’il reste de la glace. Ensuite, installez le repas sur une nappe pour éloigner les petites bêtes des aliments. Enfin, avant de commencer à manger, lavez-vous les mains à l’eau et au savon ou, à défaut, utilisez une solution hydroalcoolique.

Se protéger du soleil et de la chaleur

  • Si vous pique-niquez à l’heure du déjeuner, privilégiez un emplacement à l’ombre, car il est déconseillé de s’exposer au soleil entre 12h et 16h, heures où les rayons UV sont les plus dangereux. Prenez votre repas, puis profitez-en pour faire une petite sieste par exemple ou un jeu calme à l’ombre en attendant que le soleil soit plus doux.
  • Au soleil, protégez-vous à l’aide d’un chapeau à larges bords, de vêtements couvrants, de lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4, et d’une crème solaire adaptée à votre type de peau et à l’intensité des rayons. Renouvelez l’application soigneusement au moins toutes les 2 heures sur les zones exposées et pensez à protéger particulièrement les enfants.
    Ces derniers sont également plus sensibles au coup de chaleur. Une fièvre élevée, un visage pâle ou au contraire rouge, chaud et sec, un état somnolent ou une soif intense sont des signes qui doivent vous alerter. Il convient alors de réagir rapidement pour rafraîchir l’enfant et appeler un médecin ou les urgences pédiatriques (SAMU : 15, ou Numéro d’appel d’urgence européen : 112).

En prévention :

  • Ne laissez pas les enfants jouer dehors aux heures les plus chaudes de la journée, entre 12h00 et 16h00, en particulier pour des activités réclamant des efforts intenses : football, vélo, course à pied…
  • Adaptez les vêtements à la situation : vêtements clairs et amples, et chapeau,
  • Faites-les boire fréquemment tout au long de la journée,
  • Utilisez un brumisateur. L’eau à la surface de la peau rafraîchira le corps en s’évaporant.[/do]

Se protéger des insectes

Un joyeux pique-nique peut être gâché par une simple petite bestiole ! Pour vous éviter tout tracas, suivez quelques conseils :

  • Utilisez des produits répulsifs contre les insectes (pour plus d’info sur ces produits, consultez notre article « Les maladies des voyageurs »),
  • Ne vous asseyez pas à même le sol mais sur une serviette ou une chaise de camping,
  • Ne faites pas de gestes brusques face à un insecte et enseignez cette mesure de prudence aux enfants,
  • Regardez systématiquement dans votre verre avant de boire,
  • Portez des vêtements longs et clairs,
  • Évitez de marcher pieds nus ou de porter des chaussures ouvertes dans les endroits où il peut y avoir des vipères. Portez des bottes ou des chaussures fermées et des pantalons longs,
  • Évitez de mettre les mains ou les pieds dans les endroits où des vipères peuvent se cacher,
  • Si vous croisez une vipère en marchant, passez votre chemin calmement sans l’effrayer ou tenter de la faire fuir. La nuit, équipez-vous d’une lampe de poche et frappez le sol avec un bâton en marchant,
  • Installez une moustiquaire sur le transat de bébé,
  • Après votre promenade, inspectez votre corps, particulièrement les plis des genoux, les aisselles, les zones génitales, le nombril et le cuir chevelu. Si vous décelez la présence d’une tique : n’utilisez pas d’éther ou tout autre produit ! Ceux-ci provoquent la régurgitation de la tique et donc des bactéries ! Il est recommandé d’utiliser une pince, un tire-tique, ou à défaut les ongles, pour arracher la tique le plus près possible de la peau puis de désinfecter. Dans les 30 jours qui suivent, surveillez la zone pour repérer tout signe de rougeur. Consultez un médecin dès l’apparition d’une rougeur concentrique qui grandit, ou si vous avez des symptômes sans cause apparente depuis la morsure d’une tique.

Lire aussi :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*